Milan est une ville d’Italie qui ne laisse personne indifférent. Nous allons la découvrir ensemble et je vous garantie que vous ne la verrez pas de la même manière après avoir lu cet article.

Comment se déplacer ?

Avec les trams :

A peine arrivé dans la ville, l’oeil est tout de suite attiré par les jolis anciens trams de la ville. En plus de se fondre agréablement dans la masse, les 18 trams sont pratiques pour vous déplacer. Avec la plus grande amplitude horaire, il y a de fortes chances que vous montiez à bord lors de votre escapade milanaise. Je vous préconise d’ailleurs cette expérience afin de vous mettre tout de suite dans l’ambiance italienne. Pour info, les titres de transport s’achètent dans les stations de métros, les kiosques à journaux ainsi que dans les bureaux de tabac.

 

BikeMi :

BikeMi est le nom donné aux vélos que l’on peut louer à Milan. Moins répandus que les Vélib parisiens, on en trouve néanmoins partout à côté des principaux lieux touristiques de la ville. Niveau tarif, ce système est très avantageux car c’est gratuit les premières 30 minutes. Ensuite, il vous faudra débourser 0,50 € toutes les 30 minutes. L’abonnement journalier est à 2,50 € et il faut compter 6 € la semaine. Seul inconvénient, il faut s’enregistrer au préalable par téléphone ou directement sur leur site internet.

En métro :

N’oublions pas le métro de Milan qui contraste avec les trams de part son modernisme. Au fil du temps, de nombreux arrêts se sont rajoutés. Cela contribue à le rendre indispensable pour relier les banlieues au centre ville. Il faut compter 1,50€ pour un trajet et 4,50€ pour le pass illimité d’une journée. Avec ce billet journalier, les trams sont également inclus.

 

Les visites incontournables de Milan :

1. Le Duomo :

Le Duomo de Milan est un passable obligatoire. Et pour cause, sur la place du même nom, cette imposante cathédrale est de symbole de la ville. Il s’agit de la troisième plus grande église du monde après Saint Pierre de Rome et la cathédrale de Séville. Elle se visite tous les jours de 8h du matin à 7h le soir. La zone archéologique coûte 7€ par personne et comprend l’admission à la cathédrale, au musée du Duomo et à l’église San Gottardo. Je vous conseille en priorité de prendre le billet pour les terrasses (9€ à pied et 13€ en ascenseur). En effet, c’est pour moi la meilleure façon de se rendre compte de la beauté du lieu. Au coucher du soleil, le spectacle est tout simplement sublime.

milan   milan duomo     milan duomo  

2. Galleria Vittorio Emmanuele II :

Juste à côté du Duomo, ne manquez pas de vous rendre dans la galerie Vittorio Emmanuele II. Celle-ci fut construite en 1867, six ans après la réunification de l’Italie, par Vittorio Emmanuele di Savoia. Sont présents, toutes les plus grandes marques de haute couture ainsi que les restaurants les plus chics. Levez les yeux sur les somptueuses arcades sans oublier la magnifique coupole de fer et de verre au centre du bâtiment. L’axe de la galerie part de la Piazza del Duomo et mène directement sur la Piazza della Scala. C’est là-bas que s’élève le théâtre de la fameuse Scala de Milan.

   milan galleria vittorio emanuele

3. Le château Sforzesco :

Le château Sforzesco se trouve au bout de la Via Dante qui est la grande rue commerçante partant du Duomo. Dès le début de la rue, on aperçoit d’ailleurs l’immense château des Sforza qui contraste avec la modernité de Milan. Depuis 1950, le château abrite différents musées. On y trouve notamment le musée d’Art Ancien. Parmi les œuvres les plus importantes se trouve la Pietà Rondanini qui est la dernière œuvre inachevée de Michel-Ange. Il y a aussi la pinacothèque du château qui est composée de plus de 1 500 œuvres datées entre le XIIIème et XVIIIème siècle. Mais encore le musée égyptien, le musée des arts décoratifs, celui du meuble et finalement le musée de la préhistoire.

4. Le parc Sempione :

Tous les jours de 6h30 à 21h, vous pouvez vous rendre au parc Sempione afin de prendre un grand bol d’air frais. Certains préféreront marcher, d’autres courir ou encore faire de la rosalie. Avec ses 47 hectares, il y a de quoi faire. De même, le parc est joliment paysagé avec des chemins sinueux, des pelouses ouvertes, de grands arbres et un pont pittoresque à travers un étang central. Ouvrez l’oeil car il héberge de nombreux oiseaux et animaux. C’est le cas des tortues qui ont trouvées leur bonheur dans cet havre de paix.

5. L’arche de la paix :

Un des héritages de Napoléon est l’Arco della Pace, construit en 1807 par Luigi Cagnola. C’est un arc de triomphe, initialement construit au début du XIXème siècle dans le cadre du « Foro Bonaparte » afin de célébrer les victoires napoléoniennes. Situé au bout du parc Sempione, ce monument offre d’ailleurs une magnifique vue sur le parc ainsi que sur le château des Sforza. Au sommet de l’arche se dressent trois groupes de sculptures. Celui au centre, le char de la paix,  montre un char à six chevaux, sculpté par Abbondio Sangiorgio. Les statues de chaque côté de la voûte ont été créées par Giovanni Putti et sont connues comme les Victoires à cheval. De même, les sculptures étaient destinées à faire face à Paris, mais sont maintenant dans l’autre sens, face à la ville.

milan arche de la paix

6. Le quartier de Navigli :

A mon sens, le quartier de Navigli est le plus pittoresque et le plus sympathique de la ville. Animé par de nombreux bars et restaurants le long des quais, il est agréable de s’y promener. En effet, le quartier est traversé par des canaux artificiels, les Navigli, qui font le charme romantique de la zone. On retrouve un peu de Venise à Milan pour le plus grand bonheur des locaux mais aussi des touristes.

De nuit, le spectacle est d’autant plus magique avec les lumières se reflétant dans le canal principal. C’est également l’occasion de sortir dans les bars et les boîtes de nuit branchés du coin.

navigli milan navigli milan Navigli milan Navigli milan  

7. La place L.O.V.E. :

L.O.V.E signifie sur cette place Liberté – Haine (Odio en italien) – Vengeance – Eternité. Cette oeuvre se trouve en face de la Bourse de Milan et le moins que l’on puisse dire c’est que c’est osé. Effectivement le sculpteur Maurizio Cattelan nargue ouvertement le palais Mezzanotte, principale place boursière italienne, avec un doigt d’honneur de 11 mètres de haut. Elle y est depuis 2010 et le sculpteur a d’ailleurs proposé de l’offrir à la ville si elle y restait, ce qui n’est pas du goût de tous comme on peut s’en douter.

8. Les colonnes de San Lorenzo et sa basilique :

L’Eglise San Lorenzo Maggiore date du IVème siècle et, de ce fait, est la plus ancienne de Milan. Dédiée au martyre chrétien Saint Laurent, l’église a été construite avec les vestiges d’autres sites romains. L’intérieur de l’église est orné de belles mosaïques et de marbre. On y trouve également la Chapelle Saint Aquilin qui présente des mosaïques byzantines datant du IVème siècle. Face à l’église se trouvent les Colonnes de San Lorenzo, seize colonnes ayant appartenu à la ville romaine de Mediolanum au cours du IIIème siècle. J’adore le côté ancien de ces colonnes qui dénotent par rapport aux ruelles colorées du centre de Milan.

9. Le stade San Siro :

Sachez qu’il est possible de visiter le stade de foot de San Siro pour 17€. Et pour cause, on peut découvrir le légendaire stade Giuseppe Meazza et même traverser les zones piétinées par les plus grands champions de l’histoire du football.

10. La Cène de Léonard de Vinci :

Paris a La Joconde et Milan a le cenacolo qui est la Cène de Leonard de Vinci. Cette dernière est une fresque connue du dernier souper du Christ qui se trouve dans le réfectoire de l’église Santa Maria delle Grazie. Cette œuvre a été peinte  de 1495 à 1497 et malgré tous les efforts pour la conserver, elle ne cesse de se dégrader. Pour une meilleure préservation de l’œuvre, on ne laisse rentrer que 15 personnes à la fois pendant 15 minutes. Il faut donc réserver son billet à l’avance sur internet. Mais si vous n’avez pas prévu cela avant votre visite à Milan, vous pouvez toujours vous pointer devant l’église qui vaut le coup d’œil de toute façon et demander au guichet s’il reste un ticket de libre pour ce jour-là.

  

L’exposition universelle de Milan de 2015 :

Pendant 184 jours, Milan a accueilli durant l’été 2015 l’exposition universelle. Dédiée à l’alimentation avec le thème « Nourrir la planète, énergie pour la vie », la visite fut très intéressante. L’occasion était donnée pour chaque pays de présenter sa vision de cette problématique. On retrouve d’ailleurs dans le design et la manière de présenter les informations, les touches culturelles de chaque pays. Le flambeau de l’exposition passe désormais aux mains du Kazakhstan et des Emirats arabes unis, qui organiseront respectivement une Exposition internationale à Astana en 2017 (aux dimensions plus réduites) et une Exposition universelle à Dubaï en 2020. De plus, pour l’édition suivante, prévue en 2025, la France est sur les rangs.

Où manger ?

A la Rinascente :

La Rinascente ressemble aux Galeries Lafayette de chez nous. Effectivement, ce grand centre commercial réparti par catégorie ses produits. Au 7ème et dernier étage du bâtiment, vous trouverez forcément votre bonheur pour la pause déjeuner. En effet, des stands à emporter aux divers restaurants, il y en a pour tous les goûts et tous les prix. Avec en prime la vue sur le Duomo pour ceux en terrasse. Il est bon de savoir que l’entrée se fait grâce à l’ascenseur derrière cette porte orange perpendiculaire à la place du dôme.

 

Obica :

Au sommet de la Rinascente, je vous conseille d’ailleurs le restaurant Obica qui est un bar à mozzarella. Comme son nom l’indique, ils sont spécialités de cette variété de fromage et on peut en déguster de très bonnes. Pour info, il y en a un autre à Brera ainsi qu’à Malpensa. Les mozzarellas sont à 7€ et il y a une dizaine de variété au choix en fonction de vos goûts. J’ai pris une petite planche à 9€ : il taglierino avec du fromage, une bruschetta, de la mozza, de la charcuterie… et j’ai également testée la salade tomates, mozza, basilic à 13€ et je me suis régalée. En dessert, ils font des desserts et même des minis desserts pour ceux qui n’ont plus vraiment faim. C’est malin comme cela j’ai moins culpabilisé à prendre un petit tiramisu :). De même, le décor avec le Duomo en fond est vraiment appréciable.

obica milan obica milan

Chez Motta :

A l’entrée de la galerie Vittorio Emmanuele II depuis la place du Duomo, se trouve le caffé Motta. Situé dans le coin le plus touristique de Milan, c’est une bonne adresse pour manger sur le pouce. Les sandwichs donnent vraiment envies et sont très bons. Il faut compter quelques euros de plus mais c’est justifié de part son emplacement.

Officina 12 :

Dans le quartier prisé de Navigli, j’ai une bonne adresse à vous donner : Officina 12. Situé le long du canal central, le restaurant dispose d’une petite terrasse romantique donnant sur le canal. L’intérieur n’est pas mal non plus car la décoration est à la fois branchée et romantique. Dans l’assiette, les plats sont traditionnels et c’est bon. En dessert, le tiramise (qui ne paie pas de mine) est une merveille. Autre atout, les amateurs de gin se régaleront car ils en proposent de plusieurs sortes.

     

Taverna del Borgo Antico à Brera :

Brera est un quartier de Milan que je vous recommande le soir car c’est très animé avec de nombreuses terrasses de restaurant. Une bonne adresse là-bas est la Taverna del Borgo Antico qui propose une cuisine typiquement italienne et de qualité. Parfait pour manger de bonnes pâtes à la carbonara tout en buvant un Spritz.

Où manger une glace ?

A Navigli :

J’ai eu un coup de coeur pour ce glacier au pied du pont de Navigli qui sert ses glaces artisanales en forme de fleur. La décoration est originale et les glaces sont excellentes comme dans beaucoup d’endroit en Italie. Le plus de ce glacier et de donner la possibilité de prendre autant de parfum que possible pour chacune des pétales de la fleur. Le petit cornet est à 2,50€.

Tout cela m’a mis l’eau à la bouche et m’a donné envie de découvrir davantage l’Italie.