En matière d’île à découvrir, sur mon blog, je vous ai déjà parlé de l’île Maurice, de l’Islande ou encore de la République Dominicaine. Mais il y a une autre île qui mérite clairement le détour en cette année 2018 : l’Irlande. Située à deux heures maximum de vol de l’Hexagone, l’île d’Émeraude se visite toute l’année. Elle propose d’ailleurs un paysage très vert qui justifie son surnom. Mais au-delà des nombreuses tavernes, des pubs et du Temple Bar qui font la renommée de sa capitale Dublin, il y a la plongée. Cette activité vaut vraiment la peine d’être vu (et surtout vécu) sur l’île.

Quand faire de la plongée en Irlande ?

Situé au nord de l’Europe, l’Irlande est célèbre pour avoir le même climat (plus ou moins) que la Bretagne. En somme, il pleut très (très) régulièrement. Mais c’est aussi ce qui fait le charme de la Bretagne. La météo peut aisément changer au fil des heures d’une même journée, avec un grand soleil succédant à des averses. Sous l’eau, il faut savoir que l’île est sujette à de forts courants tout au long de l’année. Et cela, avec des changements de marée rapides et des houles puissantes qui peuvent surprendre les plongeurs. De même, cela peut les mettre en danger en cas d’inattention. Toutefois, l’été est la saison qui profite le plus d’un peu de calme. En cela, j’aurais tendance à vous dire que la meilleure période pour enfiler masque et tuba et se jeter à l’eau en Irlande, c’est entre juin et septembre.

En revanche, il faut savoir que l’eau irlandaise reste très froide toute l’année. Les températures varient entre 5 et 18° selon la saison. Encore une raison de privilégier l’été pour plonger. Sans oublier d’investir dans une bonne combinaison !

Quel niveau exigé ?

Comme toute île ou presque, l’Irlande regorge de spots de plongée en tout genre. Certains étant plus fréquentés que d’autres et certains étant plus dangereux que d’autres. En pratique, cela signifie que plongeurs débutants comme plongeurs avancés peuvent trouver leur bonheur dans la mer irlandaise. De manière générale, les coins qui attirent le plus de plongeurs sont situés du côté de Galway, avec un détour possible vers les sublimes falaises du Moher, de Cork et de Waterford principalement.

Du côté des coins moins touristiques, je vous conseille la baie de Belfast, du côté d’Islandmagee, qui offre une expérience unique avec des tombants de 15 à 60 mètres. De manière générale, quel que soit son niveau, je vous conseille de plonger en compagnie d’un moniteur de plongée agréé, afin d’assurer sa sécurité. Toujours afin de plonger en toute sérénité, il faut savoir que des unités de sauvetage se répartissent dans les zones les plus fréquentées par les plongeurs. Par exemple, il existe une unité de sauvetage et de recherches du côté de l’île de Man qui est particulièrement renommée et particulièrement efficace. En somme, tant que vous ne vous aventurez pas dans une session de plongée en solo dans un coin très isolé, tout devrait bien se passer !

Quels paysages à découvrir ?

Alors que les amateurs de plongée ont souvent tendance à se rendre en Indonésie, en Thaïlande ou encore aux Maldives pour découvrir les fonds sous-marins ; j’ai aujourd’hui envie de vous dire que l’Irlande constitue une destination qui n’a rien à envier à ses concurrents. En effet, elle propose d’aller à la rencontre d’une faune et d’une flore qui diffèrent des paysages ensoleillés. C’est sûr, vous ne trouverez pas de corail ou de lagon dans la région. Mais vous pourrez découvrir des plantes qui vous éblouiront tout autant. Si vous êtes vraiment chanceux, vous pourriez aussi même tomber sur des orques ou des baleines. Sans oublier des phoques qui font notamment la renommée de Howth. Attention toutefois si vous croisez une torpille sur votre route ; la rencontre pourrait être très électrique, au sens propre du terme avec cette raie électrique !

Réseaux sociaux